Comment prévenir les conflits familiaux lors des successions ?

CALCULEZ VOS FRAIS DE SUCCESSION
Prévenir les conflits familiaux

La clé d’une succession sereine est l’anticipation, la préparation de la transmission du patrimoine familial. On peut ainsi optimiser une succession sous ses aspects juridiques, fiscaux et financiers. Mais il est également important de penser à la préparation mentale et psychologique de la famille. Cela permettra d’empêcher les conflits familiaux, malheureusement trop fréquents lors des successions.

Quel est l’importance des conflits familiaux lors des successions ?

Ils sont très fréquents. Malheureusement, il n’y a pas que la famille de Johnny Hallyday qui se déchire autour d’une succession. On estime qu’une succession sur cinq se termine en litige !

Quelles sont causes les plus fréquentes de conflit familial lors des partages d’héritage ?

A MaSuccession.fr, nous avons identifié trois grandes causes de conflits familiaux. La première cause est le contexte émotionnel, la deuxième sont les différences de point de vue des héritiers sur ce qui est juste ou pas, la troisième est l’ignorance de la loi.

Parlez-nous du rôle des émotions

Pour certaines personnes, préparer une succession, c’est préparer un décès, c’est donc émotionnellement insupportable. Le partage d’un héritage peut aussi rouvrir des blessures anciennes à propos de préférences, réelles ou supposées, dans la famille, ou à propos d’un héritage antérieur qui s’est mal passé.

Et les différences de point de vue ?

Le partage d’un héritage doit normalement être équitable. Mais chacun a son propre point de vue sur ce qui est juste et ne l’est pas. Par exemple si des parents veulent avantager le moins riche de leurs enfants, les autres pourront trouver cela injuste, considérant que cet enfant aurait été aussi riche s’il avait travaillé autant qu’eux.

Vous observez aussi que trop de gens ignorent la loi ?

En effet, beaucoup de personnes ont des attentes irréalistes en matière de succession pour la simple raison qu’ils ignorent la loi. Par exemple, les enfants ne connaissent pas les droits des conjoints, comme par exemple le droit du conjoint survivant à rester à vie dans le logement. Et inversement, les conjoints ignorent parfois les droits des enfants comme héritiers réservataires.

Quels sont vos conseils pour prévenir les conflits ?

Trois conseils simples. Le premier : s’informer sur la loi successorale. Le deuxième : anticiper et en discuter en famille, si cela est possible. Le troisième : faire intervenir une tierce partie neutre comme les conseillers spécialisés en succession de  MaSuccession.fr.

Pour plus de détail voyez nos articles précédents :

Et surtout, n’hésitez pas à nous contacter pour préparer une succession sereine et réduire les droits de succession de votre famille.

COMMENCER UNE ETUDE GRATUITE