Gel des avoirs de la succession de Johnny Hallyday : une situation malheureusement trop fréquente

CALCULEZ VOS FRAIS DE SUCCESSION
Maison à l'abandon

Le 13 avril dernier le tribunal de Nanterre a jugé recevable la contestation de la succession de Johnny Hallyday par les enfants de ses premiers mariages, Laura Smet et David Hallyday. En conséquence, les biens de Johnny Hallyday sur le territoire français sont gelés. Cela inclut la propriété de Marnes La Coquette dont la mise en vente est désormais suspendue. Premier pas dans une bataille judiciaire qui d’annonce très longue si les protagonistes n’arrivent pas entretemps à trouver un compromis.

Qui ne s’est pas un jour étonné lors d’une promenade de voir une magnifique maison apparemment laissée à l’abandon, murs décrépis, portes et fenêtres vandalisées, jardin envahi pas les ronces ? Il y a de grandes chances que cette propriété ait été l’objet d’un conflit de succession.

C’est peut-être le destin qui attend la propriété de Johnny Hallyday à Marnes La Coquette, la “Savannah,” une propriété estimée à environ 15 millions d’euros. En effet, cette propriété qui fait partie, avec la villa de Saint Barthélémy, de la succession de Johnny Hallyday sur le sol français est « gelée ». Sa mise en vente, qui avait fait eu lieu au début de l’année peu après le décès du chanteur, est donc suspendue.

Rendez-vous est pris à nouveau au tribunal pour le 25 mai. Si les héritiers n’arrivent pas à trouver un compromis c’est une très longue bataille judiciaire qui s’annonce. Chaque partie va explorer tous les arguments, apporter toutes les pièces, convoquer tous les témoins et tous les experts… on peut s’attendre à des kilos de dossiers et des années de procédures.

Une grande leçon sur la nécessité de la préparation et du dialogue

La situation n’est malheureusement pas exceptionnelle. Une succession non préparée ou mal préparée peut facilement créer des conflits familiaux qui perdurent pendant des années, voire des générations !

Refus de coopérer, silence, contestation du partage, contestation de l’attribution des lots, contestation de l’estimation d’un bien, refus de la vente d’un bien en indivision, refus de rester en indivision… Les manifestations d’opposition sont innombrables et peuvent bloquer la succession pendant des années, voire plusieurs dizaines d’années. Il est difficile de chiffrer le nombre de conflits, mais notaires et avocats s’accordent à constater qu’ils sont malheureusement fréquents, et ce d’autant plus que le patrimoine à transmettre est important.

La grande leçon pour ceux qui préparent la transmission de leur patrimoine est qu’il ne suffit pas de prendre des dispositions juridiques et matérielles. Il faut autant que possible préparer les esprits par le dialogue et faire des compromis. Si on ne tient pas compte des émotions des héritiers potentiels, s’ils sont pris par surprise comme cela a été visiblement le cas de Laura Smet, ils seront très profondément blessés. Ils chercheront alors au tribunal à empêcher que s’accomplissent les volontés du défunt pour obtenir une réparation psychique autant que matérielle.

COMMENCER UNE ETUDE GRATUITE